Ecole CAIFA

Crée en 2013 dans le quartier de Bonheur Ville, l’école CAIFA accueille aujourd’hui une centaine d’enfants, de la petite section de maternelle au CE1.

Ecole CAIFA, contexte et création

Au Burkina Faso, plus de 40 % de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale. La croissance démographique folle de la capitale Ouagadougou, qui dépasse désormais 2,5 millions d’habitants et voit sa population croître de +7,2 % par an, soit l’un des taux les plus élevés du monde, pose également un grave problème en termes de pollution, de transports, de sécurité, de santé et d’éducation. Les infrastructures de la capitale ne sont pas adaptées à une telle population en plein développement.  A l’heure actuelle, le taux d’alphabétisation selon l’Unicef est toujours inférieur à 40% avec de profondes inégalités entre les hommes et les femmes ainsi qu’entre les zones urbaines et rurales. Bonheur ville est un quartier périphérique de la capitale de Ouagadougou où la plupart des habitants vivent sur des terrains non lotis, dans des habitations précaires et dépourvues d’électricité.

Pour la plupart des familles, scolariser un enfant est une tâche bien ardue.  Les écoles privées sont onéreuses et le manque   d’institution publique est criant.  De ce fait, les enfants sont souvent scolarisés à un âge avancé ou non scolarisés ce qui est courant pour les filles !

Par manque de moyen, beaucoup de mères seules effectuent leurs tâches professionnelles en portant leur jeune enfant sur le dos ou en les gardant à proximité d’elles ; l’enfant dans cette situation n’est donc pas toujours en sécurité.

Dans ce contexte, l’association Fô-Gninta s’est engagée dans un projet de développement de l’éducation.

Dès sa création, elle s’est donnée les objectifs suivants :

  • Faciliter l’accès à l’éducation, à l’alphabétisation, la santé, aux loisirs pour toute personne dans leur globalité ;
  • Permettre l’accès à la connaissance via des formations ciblées ;
  • Intervenir à travers une approche sociale et caritative dans des domaines tels que l’aide directe, l’aide au développement, à l’éducation, à la santé et aux loisirs ;
  • Poursuivre ces projets en proposant différentes formes d’assistance tels les soutiens scolaire, médical, paramédical  ainsi que par des formations variées.

    Activités en cours d’exécution :

    1. Suivi quotidien de l’école CAIFA de Bonheur ville, de la maternelle au CP.
    2. Création de stage pour enfants en période de congé scolaire à Bonheur ville.
    3. Formation artisanale de burkinabés et d’étrangers.
    4. Mise en place de cours d’alphabétisation pour adultes.
    5. Mise en place de cours d’apprentissage en informatique.

     

    Expériences et réalisations antérieures :

    1. Dons de matériels paramédicaux provenant de Belgique ou de France à différents centres ou associations du Burkina en 2012.
    2. Assistance, formation et soutien à la production agro-écologique d’un groupement d’agriculteurs du village de Wangala et Réfection d’un puits à Wangala en 2012.
    3. Création de l’école CAIFA de Bonheur ville en 2013.
    4. Création d’une pépinière de Moringa (riche complément alimentaire qui permet de lutter contre la malnutrition), en 2014 à l’école CAIFA.
    5. Formation à la sensibilisation des familles aux apports nutritionnels du Moringa en 2015.
    6. Production de poudre Moringa pour pouvoir en donner comme complément alimentaire aux enfants malnutris de l’école CAIFA mais aussi être une AGR (activité génératrice de revenu pour l’association) en fin d’année 2015.
    7. Mise en place d’activités de loisirs le samedi pour les enfants de 3 à 8 ans du quartier de Bonheur ville en 2016.
    8. Mise en place d’activités sportives en extra-scolaire (Rugby) en 2016.
    9. Mise en place de visites médicales au sein de l’école CAIFA pour vacciner l’ensemble des enfants de l’école en 2016.
    10. Formation des enseignants de l’école à la reconnaissance des troubles du développement chez les enfants en situation de handicap en 2017.

     

    Activités futures :

    1. Mise en place de visites médicales ouvertes à tous les enfants des environs pour recenser les cas d’enfants malnutris ou d’enfants en situation de handicap.
    2. Mise en place de formation nutritionnelle pour les familles membre d’enfants malnutris en association avec le CREN (Centre de Récupération et d’Education Nutritionnelle)
    3. Mise place de séances de sensibilisation à l’importance de l’hygiène des mains et à la propreté de leur environnement ! «Cour sans déchets »
    4. Mise en place d’une éducation inclusive aux enfants en situation de handicap au sein de notre école.

Notice: ob_end_flush(): Failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/rs1837236/public_html/fo-gninta/wp-includes/functions.php on line 5420

Notice: ob_end_flush(): Failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/rs1837236/public_html/fo-gninta/wp-includes/functions.php on line 5420